Étiquettes

, ,

véloLe corps, cette entité intelligente et pleine d’astuces, nous envoie des messages que nous prenons souvent beaucoup de temps à comprendre. L’émetteur fait son possible. Il a beau répéter, les parasites se mettent de la partie, l’environnement fait du bruit et le receveur a des oeillères.

Il y a deux ans, un peu avant une escapade de 10 jours en vélo, durant mon entrainement, j’ai fait une chute. Obligation d’annuler le voyage. Avec toute la frustration que cela comporte. Six mois d’exercices et de séances de kinésithérapie pour me remettre.

Le printemps dernier, je me suis remise en selle. À mon grand désespoir, j’ai du rebrousser chemin. En mettant mon pied sur la chaussée à l’arrêt, la douleur s’est propagée de la cheville au genou et de ce dernier à la hanche. Mon corps s’est mis à trembler. Je n’ai plus repris le vélo jusqu’à récemment.

Ce matin, j’ai compris. Lors d’une balade,  j’ai déposé ce pied doucement, sans violence, d’une manière assurée. Aucune douleur. Drôle de coincidence, j’ai récemment commencé à faire de même dans ma vie. Enfin, je mets mon pied à terre sans culpabilité, forme de douleur psychologique s’il en est une. Le message a été capté. Ce matin, j’ai compris.

Publicités