Étiquettes

Le moulin à coudre roucoule
les mains
poussent la soierie bruissante
les pieds
de Marie-Louise
mon arrière-grand-mère
rythme
la cadence de l’aiguille
pique repique pique repique
les doigts noueux
défroissent le tissu soyeux
le bec de l’oiseau
paire de petits ciseaux dorés
ciselés
coupe le fil
rompt le ronronnement
et le mouvement

devant mes yeux d’enfant
je vois tournoyer
et se déployer
un papillon géant
je regarde
émerveillée
la robe de soie pourpre
atterrir
étalée
Ô ! comme j’ai hâte
de revêtir
cette splendeur tant rêvée

Publicités