Étiquettes

, , ,

encaustiqueQuel soulagement de pouvoir encore utiliser mes yeux ! Après une convalescence interminable (minable et remplie de misérables intermissions), mes nouveaux cristallins sont de maintenant fonctionnels. Hier, une amie art-thérapeute m’a fait dessiner deux autoportraits dans lesquels, c’est compréhensible, mes yeux étaient fermés. Il y a aussi une certaine influence  datant de mes jeunes années d’étude du stoïcisme et de mon admiration pour Marc-Aurèle. Comme d’habitude, nous avons échangé sur la symbolique avec beaucoup d’enthousiasme. Cependant, je suis repartie avec une question sans réponse. Qu’est-ce qui me fait ouvir les yeux ? Ce matin, l’évidence m’est apparue. Comme tous les matins, c’est ce qui me fait sortir de ma torpeur : la curiosité, la lumière, la beauté du monde et la sensation d’en faire partie. Une vision sélective qu’il est de plus en plus facile à maintenir à mesure que nous prenons conscience de notre venue dans l’existence. Un pas de plus vers l’acceptation de tout ce qui est.

Publicités