Mots-clés

, ,

Il existe une maladie mentale non répertoriée que j’appellerais normose. Il devient très difficile, lorsque nous en sommes atteints, de trouver le véritable sens de notre vie. Happé par la mode, les biens de consommation, le paraître et surtout l’opinion des autres, le malade s’étourdit afin d’ignorer qu’il est privé de lui-même. Bien entendu, la peur du rejet sous-tend cette culture définie comme la norme. Si le sentiment d’identité est faible, ne pas suivre le courant, être out, diminue douloureusement l’estime de soi. La personne attrape la normose. L’expression tout le monde fait ça devient un leitmotiv qui infiltre tous les domaines de sa vie : la nourriture, les vacances, l’habillement, l’éducation des enfants, le sport, les amis, les amours et que sais-je encore ! Les plaisirs biologiques élémentaires deviennent de plus en plus déconnectés du corps pour se scénariser dans un monde imaginaire renforcé par le monde médiatique et publicitaire qui soutient leur vérité narrative. Ne vivons pas sous influence et assumons notre liberté. Comme disait Socrate, connais-toi toi-même.

Publicités