Étiquettes

, ,

rideauDepuis quelques temps, elle semble vieillir plus vite. Sa mémoire la laisse tomber plus souvent, certains souvenirs s’émoussent tandis que d’autres s’incrustent jusqu’à devenir une litanie répétitive, un baume incantatoire.  Les moments de répit, plus longs et plus nombreux, lui laissent tout le loisir de prendre le temps de vieillir. La mélancolie, comme lorsque le fond de l’air est frais, sous-tend sa vie quotidienne. Que l’agitation et la précipitation cessent, sa condition mortelle refait surface. Comme pour nous tous. C’est universel. Les règles de la nature s’appliquent à nous. Mais il vient un temps où la fuite par en avant dans l’activité est impossible. Entre le rêve et le cauchemar, ces moments creux servent de levier méditatif pour toucher furtivement l’infini. Avant la fermeture du rideau.

 

Publicités